Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 23:04

Les relations sociales, les échanges, ça se construit petit à petit, comme un jardin.

 

Le jardin elie Faure est ouvert depuis mars 2011. On pensait un peu naïvement que les résidents et les habitants du quartier de tout poil allaient spontanément venir au jardin pour s'informer du projet, mettre la main à la pâte, participer à sa gestion.

 

Très rapidement, les enfants de la résidence ont adopté le jardin et nous adopté par la même occasion. Quelques temps après, les parents, les adultes de toutâge ont mis le bout du pied au jardin en nous encourageant et en nous félicitant pour le travail accompli auprès des enfants.

 

"C'est très bien ce que vous faites avec les enfants. Franchement, on pensait pas que vous réussiriez à faire un jardin à cet endroit. Bravo et continuez"

 

C'est toujours agréable d'être encouragé... mais on aurait préféré qu'ils entrent au jardin et prennent le temps de s'y arrêter, de discuter ou simplement s'y asseoir.

 

"Merci. Vous savez, l'idée, c'est que ce jardin soit celui des enfants mais aussi le vôtre !"

 

Et là, les mêmes réponses tombaient. Au choix : 

 

" C'est gentil mais je n'ai malheureusement pas le temps", "vous savez, je n'ai pas la main verte", "ohhhh, j'ai passé l'âge"...

 

Le temps a fait son oeuvre. Les adultes, notamment les personnes du 3ème âge de la résidence des Tourelles ont pris l'habitude de s'arrêter le mercredi matin et d'échanger avec les animateurs et les enfants.

 

Grâce aux rencontres au jardin mensuelles, elles ont franchi le pas et se sont fait leur place au jardin, parmi les résidents, à l'occasion de la fête de la nature en mai, d'un pique nique collectif en juin où tout le monde s'est joyeusement mélangé.

 

Le début d'une belle histoire qui pourrait se poursuivre par la création d'un jardin collectif au sein de la résidence des Tourelles. A suivre...

 

 

4-copie-5.jpg  5-copie-4.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ville en herbes - dans l'Espace Elie Faure
commenter cet article

commentaires