Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 15:55

Dans le cadre des ateliers de jardinage bi mensuels à L'ESAT Jules et Marcelle Levy, les participants accompagnés de leur animateur Loïc Le Noan ont visité en février le verger du jardin du Luxembourg.

 

6.jpg

 

Ils ont appris que ce verger conservatoire de variétés et de formes fruitières comprenait plus de six cents variétés de pommes et de poires et que son origine remontait au 17ème siècle.

 

Les participants ont été admiratifs devant le travail de conduite des fruitiers réalisés par les jardiniers du Luxembourg. Ils . Ils ont découvert un art de sculpter le végétal et au delà, un savoir faire ancestral qui présente bien des avantages : 

- Les formes palissées sont très esthétiques.

- Elles prennent peu de place dans un jardin. Elles peuvent être placées contre un mur, le long d'une allée ou en bordure du potager.

- L'espacement des branches permet une excellente circulation de l'air et de la lumière autour des fruits qui réduit les risques d'apparition de maladies.

- Les fruits sont faciles à récolter car toujours à portée de main 

 

Voici en images quelques formes palissées traditionnelles observées au verger du Luxembourg :

 

2.jpg

Forme en trident (3 charpentières)

 

4.jpg

      Forme en double U (on constate que les branches charpentières sont attachées sur des lattes espacées d'e,nviron 30cm et fixées à des fils de fer épais et en tension)

 

8.jpg

      Forme en cordon double

 

10.jpg

 

Forme en cordon parallèle

 

11.jpg

      Forme en cordon simple

 

13.jpg

Forme en simple U

 

Nous avons étudié de près les structures qui permettent de maintenir les fruitiers palissés : 

 

 - 1ère technique employée : le palissage des fruitiers en espalier, c'est à dire le long d'un mur (celui-ci a l'avantage de réfracter la chaleur)

 

7.jpg

2ème technique employée : le palissage en espalier, c'est à dire en clôture le long de fils tendus à l'horizontale.

 

14.jpg

Vous pouvez constater que les treillages utilisés pour palisser les fruitiers du jardin du Luxembourg sont faits pour durer et ne pas ployer sous le poids des fruits (usage de jambes de force et tendeurs sur chaque fil ).

 

Les participants aux ateliers ont apprécié la démarche "au naturelle"  des jardiniers du Luxembourg (usage de branches souples comme lien).

 

15.jpg

 

Merci beaucoup aux jardiniers du jardin du Luxembourg qui ont répondu avec gentillesse à toutes les questions posées. Et un grand merci à Joelle Derlique pour la prise photographique qui donnera lieu en mars à une exposition au sein de l'ESAT Jules et Marcelle Levy. 

 

17.jpg

 

 

 

 

Compte rendu de la visite remis aux participants aux jardiniers en herbes

 

visuel.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Ville en herbes
commenter cet article

commentaires